Premier vol pour une véritable libellule cyborg

By Drone Actu

Nous voici arrivé de plain pied dans l’univers des cyborgs ! Des chercheurs ont créé un véritable insecte cyborg à partir d’un libellule. Annoncé en février, ce projet issu des laboratoires Charles Stark Draper et Howard Hugues Medical Institute de Virginie, a permis de transformer une véritable libellule en drone pilotable. Autrement dit, il s’agit certainement du plus petit drone existant. L’insecte a pu réaliser son premier vol dirigé, il y a peu.

Pour cela, la libellule a été équipé d’un minuscule sac à dos bardé d’électronique, de capteurs et d’une cellule photovoltaïque. C’est elle qui produit la source d’énergie pour alimenter l’équipement. L’être hybridé porte le nom de DragonflEye. L’insecte peut être « piloté » en manipulant ses propres commandes de déplacement neuronales. Pour cela, sans rentrer dans les détails, les chercheurs ont modifié génétiquement les neurones pour les rendre sensibles à la lumière. Pour le coup, c’est via des informations lumineuses que cette libellule peut être contrôlée et dirigée.

Libellule cyborg transformée en drone. (c) The Charles Stark Draper Laboratory

 

Diriger un essaim d’abeilles cyborgs comme des drones pour polliniser

Passons outre, le côté éthique du « pilotage » d’un véritable insecte, cette technologie digne de la science-fiction cumule plusieurs exploits. D’abord, la miniaturisation de l’électronique et des capteurs, pour que le « sac à dos » puisse être porté par l’insecte. Ensuite, le niveau des manipulations génétiques pour pouvoir communiquer des informations au système nerveux de la libellule. Enfin, reste la prouesse de la miniaturisation de la production d’énergie.

Dans un avenir, pas forcément lointain, ce procédé pourrait permettre, par exemple de diriger un essaim entier d’abeilles pour polliniser de façon efficace des cultures. On peut également imaginer des applications militaires en matière de reconnaissance et de surveillance….

A lire également :   Drone-hélicoptère Ingenuity : fin de ce drone d'exploration martienne

Laisser un commentaire