marché du drone en france

Le retard de la France dans les drones civils

By Drone Actu

Bien que la SNCF ait manifesté sa volonté de s’équiper d’une flotte de drones d’ici fin 2015, la filière française du drone civil ne tend pas à connaître le dynamisme espéré. Au risque d’être dépassée par d’autres pays…

En à peine trois ans, le marché du drone en France semble stagner malgré des nouvelles normes établies concernant la réglementation et législation des drones en 2012. On pourrait être amené à penser le contraire lorsqu’on observe l’activité croissante de la prestigieuse marque de drone Parrot ou l’intégration de drones au sein des dispositifs de maintenance de la SNCF afin d’améliorer la performance et la sécurité de son réseau. Et pourtant, on attend toujours de voir la couleur des partenariats industriels, les levées de fonds ou les acquisitions dans ce secteur si prometteur…

Vols illégaux via les drones

Paradoxalement, bien que la législation américaine sur les drones n’ait pas encore été déterminée, le régime d’autorisation actuel permet aux professionnels du drone de réaliser des survols avec plus de facilité qu’en France… Entre une croissance qui parait reculer et une législation qui semble encore floue, les drones français n’ont pas le vent en poulpe ! La principale cause de cette situation resterait les survols illégaux de sites sensibles via des drones recensés en début d’année. Ces derniers auraient en partie incité les pouvoirs publics à une très grande vigilance quand aux autorisations de vols de ces appareils.

L’équilibre reste fragile entre l’activité industrielle attendue et l’encadrement des vols de ces aéronefs. Et l’ouverture de bureaux comme ceux de la société Redbird dans la Silicon Valley en dit beaucoup, car la valeur ajoutée de ces appareils se trouvera de plus en plus dans la récoltes et l’analyse de données. Pour ce qui est de la législation européenne, cette dernière ne pourrait être effective qu’à partir de 2019.

Laisser un commentaire