Drop n'drone

Drop n’ Drone, le premier drone aérolargable

By Drone Actu

Depuis qu’ils sont apparus, les drones utilisés ont toujours été déployés depuis le sol pour débuter leurs opérations. Mais ce temps semble être résolu ! La société Airborne Concept a conçu le « Drop n’ Drone », un drone pouvant être largué depuis le ciel à une altitude de 4000 m.

Déployé depuis un avion, la rotation de son aile lui permet de conserver une position tubulaire et ainsi éviter tout risque de heurter l’avion qui le largue. « Une fois en phase descente, la rotation automatique de l’aile permet de détacher le parachute stabilisateur. La mise en route des moteurs a alors lieu instantanément et le drone peut partir réaliser sa mission » explique Arnaud Le Maout, Président d’Airborne Concept.

Les avantages de ce drone sont loin d’être négligeables, son déploiement depuis le ciel lui permet d’être opérationnel quelque soit la zone dans laquelle le Drop n’Drone est larguée (hostile, inaccessible ou polluée). Une pile à combustible à hydrogène et l’absence de phase de décollage lui permettent également d’atteindre une autonomie de 6 à 8 heures. Enfin, le moteur électrique de l’aéronef lui confère une grande discrétion.

Déployé depuis une montgolfière, un premier essai a été effectué début juillet avec succès. Mais de nombreux tests restent encore à réaliser avant la commercialisation du Drop n’Drone prévue au 1er semestre 2016. « Nous savons que le drone peut être complètement autonome et a la capacité de voler correctement. Désormais, il va falloir se pencher sur l’intégration de systèmes embarqués tels que le pilote automatique par exemple, et éventuellement des liaisons satellitaires. » souligne Alexandre Ricard, Directeur financier de la société. L’objectif de cet UAV est d’être contrôlable à des milliers de kilomètres de la zone sur laquelle il est déployé.

Un Drop n’ Drone équipé serait susceptible de coûter aux alentours des 100 000 euros. Et si l’industrie militaire semblerait intéressée par ce drone, le marché civil le serait également. Des firmes telles que Orange ou Météo-France seraient notamment des potentiels clients.

Source : Aeronewstv

Laisser un commentaire