fusil drone defender

DroneDefender, un fusil anti-drone brouillant les ondes

By Drone Actu

Aux USA, une arme d’un nouveau genre vient d’être mise au point. Celle-ci envoie des ondes qui brouillent les fréquences entre l’opérateur et le drone, contraignant celui ci à faire atterrir son engin.

Comme le passé a pu nous le montrer, de nombreux survols illégaux de sites sensibles ont remis en cause la véritable valeur ajoutée des drones dans notre quotidien. Mais face à ces survols illicites, des sociétés se sont penchées sur les différents moyens de neutraliser les drones. C’est le cas par exemple de Boeing, qui a mis au point un canon laser anti-drone. C’est également le cas d’ Airbus,  ayant de son côté mis au point un brouilleur ciblé des fréquences.

Un fusil pour brouiller les ondes

Le fusil brouilleur de fréquences est le dispositif retenu par Dan Stamm. Cette arme baptisée le «Battelle DroneDefender», a ainsi la capacité de contraindre un drone à atterrir d’urgence. À défaut de tirer des balles pour abattre un aéronef, le DroneDefender perturbe les fréquences reliant l’appareil à son dispositif de contrôle. C’est notamment ce que l’inventeur a expliqué à Motherboard, qui a consacré un reportage sur ce sujet. La portée du Battelle DroneDefender est d’environ 400 mètres, d’après la fiche technique présente sur le site de Battelle.

Le Battelle DroneDefender « fait en quelque sorte croire au drone qu’il est hors de portée. Celui-ci active alors ses protocoles de sécurité qui incluent une de ces trois options : il va se maintenir en vol stationnaire jusqu’à ce que le pilote retrouve la liaison avec son drone, il va se poser de façon à pouvoir être récupéré par son propriétaire ou alors il va retourner à son point d’origine ».

Sécurisation des évènements ponctuels

Selon Dan Stamm, son arme servira à sécuriser des évènements ponctuels sans être obligé de déployer des moyens trop encombrants. Par exemple, un policier pourra se servir de ce dispositif afin de neutraliser un drone pendant que son coéquipier empêche l’aéronef de redécoller. le fusil anti-drone pourra être embarqué dans une voiture de patrouille, mais également depuis un véhicule aérien.

En Europe, on cherche a développer d’autres moyens pour détecter et neutraliser les drones. Si les brouilleurs de signaux GPS semblent prometteurs, il en existe d’autres, comme l’utilisation de canons à eau, de lance-filets ou de puces d’immatriculation afin de localiser les propriétaires des drones.

 

Laisser un commentaire