Drone chine examen

Chine : Le drone comme arme anti-triche au bac

By Drone Actu

Pas moins de 9 millions d’étudiants Chinois ont passé ce lundi le précieux concours d’entrée à l’université. Et pour l’occasion, une province a décidé de faire appel à un drone comme nouvelle arme anti-triche.

Étalé sur 2 jours et décrit comme étant le « plus grand examen du monde », le « gaokao » cause tous les ans une poussée de fièvre sur le territoire chinois, tant la compétition est rude afin d’obtenir le fameux sésame.

Au total, plus de 9,4 millions d’étudiants se sont présentés en tant que candidats dimanche et lundi, accompagnés du stress et encadrés par des dizaines de milliers de policiers et surveillants. Dans la province du Henan, 2 sites d’examen ont utilisé chacun un drone afin de surveiller les étudiants et repérer d’éventuels moyens de triche de la part de candidats qui auraient réussi à introduire des appareils de transmission miniaturisés dans la salle d’examen.

Le quadcopter en question, contrôlé par les surveillants via une tablette connectée en WiFi était censé assurer le bon déroulement de l’examen. Mais il s’agit d’un investissement relativement faible pour surveiller les candidats compte tenu des moyens mis en œuvre afin de frauder. Certains d’entre eux n’hésitent pas à dépenser des milliers d’euros dans des systèmes de triche élaborés tels que de minuscules caméras cachées intégrées à des objets. Ces dernières permettent la retransmission des images à un complice afin d’y répondre via une oreillette.

Si la surveillance de l’examen par drone ne représente qu’un petit pas dans la lutte contre la fraude, le ministère chinois de l’Éducation a assuré qu’il allait concentrer ses efforts répressifs contre cette dernière.

 

 

Laisser un commentaire