La première licence pilotage de drones maritimes en septembre 2024

By Nicolas

En septembre 2024, une révolution éducative marquera la France. L’IUT de Brest-Morlaix, en collaboration avec le Lycée La Croix Rouge – La Salle et le Lycée Professionnel Maritime du Guilvinec, inaugurera une nouvelle licence professionnelle dédiée à la maintenance et au pilotage de drones et robots maritimes.

Cette formation pionnière, unique en son genre, répond à un besoin croissant dans le domaine des technologies maritimes et promet d’ouvrir de nouvelles perspectives aux passionnés de la mer et des nouvelles technologies.

Une initiative inédite en France

Cette nouvelle licence professionnelle de niveau 6 vise à former des techniciens supérieurs spécialisés dans les drones et robots sous-marins. L’objectif est de préparer ces experts à intervenir dans des environnements marins difficiles d’accès ou potentiellement dangereux.

Cette formation se distingue par son programme pédagogique riche et complet, englobant divers aspects essentiels à la maîtrise des drones maritimes.

Les points clés du programme comprennent :

  • Maintenance des drones et robots maritimes : gestion des opérations de maintenance, élaboration de plans de maintenance, amélioration continue des équipements.
  • Techniques fondamentales : connaissance des différents types de drones et robots maritimes, leurs principes de fonctionnement, capteurs et systèmes de communication.
  • Pilotage des drones et robots maritimes : maîtrise des techniques de pilotage, réalisation de missions complexes, utilisation de logiciels de supervision.

Les principaux défis et problèmes

Le lancement de cette licence pro intervient dans un contexte où les défis technologiques et environnementaux sont nombreux. Les drones et robots maritimes jouent un rôle crucial dans des secteurs variés tels que la recherche scientifique, l’exploration des fonds marins, la maintenance des parcs éoliens en mer, et même les opérations militaires.

Cependant, la formation d’experts compétents dans ce domaine reste un défi. Jusqu’à présent, aucune formation en France ne proposait un cursus aussi spécifique et adapté aux besoins actuels. Selon les experts, cette initiative comble un vide important dans l’éducation technologique maritime.

Impacts et conséquences

L’impact de cette formation sera significatif à plusieurs niveaux. Tout d’abord, elle répond à une demande croissante de techniciens qualifiés capables de gérer et d’opérer des drones maritimes dans des environnements exigeants. Les diplômés seront en mesure de travailler sur des plateformes pétrolières, de contribuer à la pose de câbles sous-marins, et de participer activement à des missions de recherche et sauvetage.

Ensuite, cette licence professionnelle favorisera le développement de nouvelles technologies et techniques de pilotage, renforçant ainsi la position de la France dans le domaine des technologies maritimes. Les compétences acquises par les étudiants permettront de réduire les risques associés aux opérations maritimes et d’améliorer l’efficacité des interventions.

A lire également :   La Chine vendra 42000 drones militaires d'ici 2023

Selon un communiqué de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO),

« cette formation unique en France répondra aux besoins urgents des secteurs industriel et militaire en experts de la maintenance et du pilotage de drones maritimes. »

Solutions et initiatives

La création de cette licence professionnelle est une réponse proactive aux défis identifiés. Les étudiants seront formés en alternance, combinant théorie et pratique, avec un mois en formation et deux mois en entreprise. Cette approche garantit une immersion complète dans le monde professionnel et une acquisition de compétences pratiques solides.

Le programme inclut également une période d’enseignement de quatre semaines au Lycée Maritime du Guilvinec, offrant une véritable acculturation maritime aux étudiants. Ils y apprendront les spécificités du milieu marin et se familiariseront avec les conditions de travail en mer.

Les initiatives comprennent :

  • Collaboration entre établissements éducatifs pour offrir une formation complète et spécialisée.
  • Développement de partenariats avec des entreprises du secteur maritime pour assurer des stages et des opportunités d’emploi aux étudiants.
  • Mise en place de projets de recherche et développement pour améliorer les technologies de drones et robots maritimes.

Témoignage et perspectives d’avenir

Un ancien étudiant de l’IUT de Brest-Morlaix, désormais ingénieur en technologies maritimes, témoigne :

« Cette nouvelle licence pro est une opportunité incroyable pour les passionnés de la mer et des nouvelles technologies. Elle offre une formation solide et des perspectives de carrière prometteuses dans un secteur en pleine expansion. »

En conclusion, cette nouvelle licence professionnelle représente un pas significatif vers l’avenir de l’éducation et des technologies maritimes en France. Elle ouvre la voie à de nouvelles opportunités pour les étudiants et contribue à répondre aux besoins croissants des industries maritimes. Les intéressés peuvent dès à présent se renseigner et préparer leur inscription pour la rentrée de septembre 2024.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires et à partager vos réflexions sur cette nouvelle initiative éducative !

Questions :

Quels sont les prérequis pour s’inscrire à cette licence professionnelle ?

Les candidats doivent être titulaires d’un Bac +2 dans un domaine industriel.

Quelle est la durée de la formation ?

La formation se déroule en alternance sur une durée d’un an, avec un mois en formation et deux mois en entreprise.

Où se dérouleront les cours ?

Les cours auront lieu principalement à l’IUT de Brest-Morlaix, avec une période d’enseignement au Lycée Maritime du Guilvinec.