ActualitéRecherche

USA : quand l’armée américaine teste un essaim de drones

Le département de la Défense des États-Unis effectue des recherches sur un essaim de drones semi-autonomes. Le projet est mené avec l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT). Une vidéo de janvier 2017 montre trois avions Boeing F/A-18E/F Super Hornet relâcher un total de 103 drones Perdix. Les appareils ont ensuite effectué une série d’exercices de vol pour imiter une mission de surveillance.

Des drones semi-autonomes

À l’inverse des appareils classiques qui sont pilotés à distance ou dont les actions sont prédéterminées, les Perdix ne sont pas programmés à l’avance pour suivre un itinéraire précis. Ils sont semi-autonomes, et communiquent entre eux pour déterminer leurs actions avec seulement quelques paramètres sur la mission à accomplir. Cela leur permet de se comporter comme un unique ordinateur distribué, facilitant ainsi leur adaptation à la situation. Une simple panne ne représente plus un obstacle insurmontable. Si un drone ne peut plus voler, l’essaim peut s’adapter au nouveau nombre.

Chaque drone pèse 290 grammes, avec une longueur de 165 millimètres et une envergure de 300 millimètres. Afin de ne pas s’abîmer au moment de leur lâcher depuis les avions, les appareils ont été conçus pour résister à une vitesse de Mach 0,6 et une température de -10°C.

Articles précédent

Aerones : un drone taille maxi

Article suivant

Amazon : un drone qui comprend quand il n’est pas le bienvenu

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*