Actualité

Uber est autorisé à tester la livraison de repas par drones

Imaginez qu’au lieu d’un cycliste Uber Eats, ce soit un drone qui viennent vous livrer vos plats cuisinés ! Ce songe pourrait bien être prochainement une réalité. Après ses tests sur les voitures autonomes et son projet de taxi quadricoptère, Uber a profité de son sommet annuel à Los Angeles début mai pour annoncer qu’il est autorisé par l’organisme gérant les transports aériens aux Etats-Unis (FAA), à tester l’utilisation de drones pour livrer des repas. La société n’est pas la seule à souhaiter faire évoluer des aéronefs autonome pour des tâches précises dans l’espace aérien. En tout, dix sociétés, dont Apple, et la FeDex sont désormais autorisées à le faire.

Pour Uber, l’exploitation de drones pourrait être plus rapide et économique pour la livraison de repas. Les difficultés sont évidemment nombreuses pour pouvoir déposer ces petits plats en milieu urbain, avec la présence de lignes téléphoniques, électriques, d’arbres et de nombreux autres obstacles. La firme a conscience de ces entraves et compte chercher les moyens de les éviter avec ses expérimentations.

En parallèle, Uber s’est associé à La Nasa pour réaliser une démonstration pour montrer comme les drones et les autre aéronefs de transport pourront s’insérer dans le trafic aérien au-dessus des zones urbaines.

Articles précédent

Chouette, le drone autonome qui prend soin des vignobles

Article suivant

Le MIT présente un prototype de drone hybride air/mer

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*