Actualité

GDF Suez investit dans le français Redbird

La start-up Redbird, un des principaux opérateurs de drones civils en France, a annoncé l’entrée à son capital du géant de l’énergie GDF Suez.

Une levée de fonds de 2 millions d’euros auprès du groupe GDF Suez

À l’occasion de son anniversaire, la startup française fondée en 2012 ne pouvait pas rêver mieux pour développer son activité d’opérateur de drones civils . Le groupe d’énergie a fait le choix d’investir 2 millions d’euros dans l’exploitant de drones, via sa filiale GDF Suez New Ventures. Cette opération permettra à Redbird de passer du stade de la start-up à celle de PME à part entière.

Pour le moment, cet accord permet de pérenniser une collaboration déjà existante avec le géant de l’énergie, notamment dans la maintenance et la surveillance de ses infrastructures. « GDF Suez figurait déjà parmi nos principaux clients, aux côtés de la SNCF, de Colas, d’Areva et RFF », précise Emmanuel de Maistre, PDG de Redbird.

La généralisation de l’imagerie aérienne :

Avec ses 30 salariés et le million d’euros de ventes prévu pour 2015, Redbird est le champion des drones made in france. Son expertise dans le traitement d’un volume de données conséquent via les drones font également de lui un spécialiste du «big data», dans le cadre de missions de surveillance et/ou de détection d’avaries ou d’anomalies. Ses 3 domaines de spécialisation sont : l’énergie, les travaux publics et l’agriculture. Cependant l’arrivée du groupe d’énergie dans son capital ne doit pas empêcher sa collaboration avec ses autres clients. «Notre coopération n’est pas exclusive», assure Emmanuel de Maistre.

Articles précédent

Amazon teste désormais la livraison par drone

Article suivant

Le drone DR-1 de OnePlus, poisson d'avril ?

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*