Actualité

Drones : augmentation de 2% du nombre d’offres d’emploi

Selon le méta-moteur de recherche d’emploi allemand Joblift, l’emploi créé par le marché des drones en France a du mal à décoller. Outre les métiers tournant autour de la recherche et du développement dédiés aux ingénieurs, les opportunités d’emploi et de formation pour les moins diplômés proviennent essentiellement de l’armée de Terre. A elle seule, elle compte pour 50% des offres totales. Par ailleurs, il apparaît que la France s’est peu à peu retirée du marché du drone récréatif, au profit du drone à usage professionnel. Selon le cabinet, cela s’applique spécifiquement à la France, puisqu’en comparant avec le Royaume-Uni et l’Allemagne, on observe une tendance très différente.

Pour le reste, mis à part les offres d’emploi de l’armée, 65% des contrats sont des CDI et 32% des contrats d’apprentissage ou de stage. Par ailleurs, malgré les 290 suppressions de postes annoncées par Parrot de sa division drones, on observe une augmentation mensuelle moyenne des offres d’emploi de 2% depuis janvier 2016.

Des métiers accessibles à tous les niveaux

Joblift a recensé 1 804 annonces d’emploi publiées depuis janvier 2016 sur le marché du drone. Le drone français est essentiellement destiné à l’usage professionnel avec 47% des offres destinées au travail sur des drones de défense, dont l’aérospatial (32%) et l’aéronautique (15%). La part d’annonces d’emploi destinées aux drones à usage récréatif s’élève à 4%.

A peine 2% concernent l’agriculture de précision. Le drone militaire français ouvre aussi de nombreux emplois aux profils moins qualifiés, notamment grâce à l’Armée de Terre. En effet, l’emploi des pilotes et opérateurs de drones représente 49% des offres totales. Chez les spécialistes des drones, les architectes et ingénieurs systèmes sont les plus recherchés avec 30% des offres. Ensuite, les techniciens électroniques (8%) et les développeurs informatiques (7%).

Le drone à usage professionnel : la tendance française

Si la France recentre ses efforts sur le drone à usage professionnel, ce n’est pas le cas de ses voisins. En comparaison, au Royaume-Uni par exemple, 914 offres autour des drones ont été publiées lors des 12 derniers mois. 75% de ces offres concernaient les drones à usage récréatif ou cinématographique. On recherche une majorité de développeurs et d’ingénieurs (60%) mais la part de commerciaux est plus importante avec 22% (contre 7% en France). Du côté de l’Allemagne, 944 offres ont été publiées. Le chiffre est largement porté par Intel (45%), spécialisé dans les drones commerciaux, particulièrement destinés aux industries énergétiques et agricoles. Le pays recherche 77% d’ingénieurs et développeurs informatiques, et 21% de commerciaux.

 

Articles précédent

L'aéroport de Londres-Gatwick fermé temporairement à cause d'un drone

Article suivant

Le drone du futur pourra voler et plonger en mer comme un pélican

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*