Aéronefs

Drop’n Drone : le drone de surveillance ou d’intervention aérolargable

Faire intervenir un drone d’observation ou de relais de communication sur un terrain hostile ou sinistrée nécessite de le préacheminer sur sa zone d’intervention. Pour déployer l’appareil à partir d’un avion ou d’un hélicoptère, la firme française Airborne Concept SAS à mis au point le Drop’n Drone, un drone aérolargable. Le drone se loge dans un conteneur et est largué par parachute. A l’intérieur, les ailes de 2,35 mètres d’envergure du drone sont alors repliées dans l’axe du fuselage. Après l’ouverture du conteneur, elles pivotent automatiquement pour que le drone quitte son berceau et effectue sa mission en toute discrétion, avec une endurance supérieure à la moyenne. Le Drop’n Drone peut tout aussi bien être utilisé pour des applications de défense (surveillance, renseignements, tracking), ou civiles, comme relais de communication GSM, reconnaissance en zone sinistrées.

120 Km/h en croisière

Constitué de matériaux composites (carbone et fibre de verre) sa masse maximum au décollage est de 10 kg et il peut embarquer jusqu’à 1,8 Kg d’appareillage. Sa vitesse de croisière est de 120 Km/h avec une altitude maximale de 12000 pieds (env. 4000 mètres). Ses moteurs brushless peuvent être alimentés au choix, par une batterie, ou une pile à combustible, pour plus d’autonomie (12 h maximum). La récupération de l’appareil, se fait avec son parachute et sur coordonnées GPS.

Côté équipements, le drone peut embarquer une boule optronique stabilisée sur trois axes adaptables avec tous types de capteurs : jour/nuit, infrarouge. Il est aussi capable d’accueillir des sondes de mesures environnementales, une caméra infrarouge ou multispectrale, ou encore un relais de télécommunication.

Airborne Concept SAS a par ailleurs mis au point un transpondeur pour ADS-B pour drone, qui peut équiper l’appareil pour qu’il puisse évoluer dans l’espace aérien en toute sécurité. Il pèse moins de 50 grammes pour 8 x 5 cm et peut être adapté à d’autres drones.

Articles précédent

Solution de surveillance : Drone YPAX4 de Skeyetech

Article suivant

Recherche : un drone bricoleur inspiré des araignées

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*