Aéronefs

Azerbaïdjan : Le point sur les drones suicides AIA Harop

Voici un conflit oublié : celui du Haut-Karabakh, une zone montagneuse appartenant à l’Azerbaïdjan, mais tenu par des pro-Arméniens. Ce territoire a fait l’objet de combats meurtriers en avril 2016, avec 77 victimes.

Des drones suicides

Du côté Azerbaïdjan, parmi les armes employées, il y avait des drones. Des modèles Harop conçus et vendu par Israël étaient utilisés pour être dirigés sur une cible, puis l’attaquer en explosant directement dessus. Plutôt que de porter des munitions, ces drones constituaient eux-mêmes l’explosif. Ces « drones suicides » présentaient une grande première sur un conflit moderne. D’après le gouvernement Arménien, ce drone Harop d’une masse de 15 kg aurait ainsi tué sept volontaires arméniens en effectuant une mission suicide sur un bus en avril 2016.

Doté d’un rayon d’action de 1000 km et mesurant 2,5 mètres pour 3 mètres d’envergure, le drone AIA Harop, aussi appelé Harpy 2 est d’un des produits d’Israeli Aerospace Industries (IAI). Il est précisément conçu pour venir s’écraser et détruire des défenses aériennes ennemies.

Articles précédent

Recherche : un drone bricoleur inspiré des araignées

Article suivant

Economie : Delta Drone prend des parts dans le groupe KEAS

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*